Le Secrétaire général

Accueil - La Présidence - Le Secrétaire général

Le Secrétaire général

Le SGG, dont l’histoire est naturellement liée à l’évolution de la fonction de chef du Gouvernement, alors qu’apparaissait la nécessité pour le président du Conseil de disposer de services permanents pour l’assister dans son rôle d’arbitrage entre les ministres.
Mais à l’inverse des institutions dont il organise les relations mutuelles, les fonctions du SGG ne sont pas définies dans la constitution, ni même dans une loi.
Placé sous la responsabilité du Secrétaire général du Gouvernement, il relève du Premier ministre et travaille en étroite association avec le cabinet de celui-ci.
C’est une structure légère, aux effectifs réduits, qui oeuvre dans les « coulisses » de l’appareil d’Etat.

Missions

  • Préparer le Conseil des ministres et les réunions interministérielles et assurer le suivi de l’exécution des décisions prises
  • Assurer I’élaboration et le suivi de la mise en œuvre du programme de travail gouvernemental
  • Participer à l’élaboration des textes législatifs et réglementaires en organisant, a cet effet, les consultations.
    Interministériels nécessaires
  • Veiller à la régularité juridique des projets de lois, d’ordonnances et de décrets, et le cas échéant, à leur conformité avec les délibérations du Conseil des ministres
  • Veiller à la régularité juridique des arrêtes ministériels.
  • Assurer les liaisons techniques avec les institutions constitutionnelles dont il provoque la saisine par I’autorité
    Compétente
  • Assurer I’enregistrement, le classement et la publication au Journal officiel des lois, ordonnances, décrets et arrêtes ministériels
  • Donner des avis juridiques au Gouvernement
  • Participer à l’information juridique par la constitution de bases de données juridiques et la diffusion de la documentation juridique

En outre, le Secrétariat général du Gouvernement assure la coordination des activités de deux (02) services centraux s’agit :

  • De la Direction générale du Contentieux de l’Etat chargée d’assurer la défense des intérêts de l’Etat et certains de ses démembrements dans les procédures juridictionnelles et arbitrales ;
  • Et de la Direction nationale des Archives du Mali chargé d’assurer la collecte, la conservation, le traitement, le classement et la communication des archives nationales.